Tente de chevalier

Quel enfant n’a pas rêvé d’un petit coin tranquille et douillet au fond du jardin où, à l’arrivée des beaux jours, il pourrait se cacher avec ses jouets préférés, s’évader avec un livre, jouer avec des amis ou juste faire une petite sieste allongé sur des coussins et des plaids doux et confortables… Aujourd’hui, dans ce nouvel atelier de création, nous allons fabriquer un tipi, une petite demeure très appréciée par tous les enfants sans exception. Inspiré de la fameuse tente d’indien traditionnelle (souvent confondue avec le « wigwam« , dont la construction est assez proche mais plus complexe en raison de sa forme sphérique), notre tipi pourrait aussi très facilement trouver sa place à l’intérieur de la maison ou de l’appartement. En effet, nous vous proposons de fabriquer deux tentes pour enfant différentes. La première méthode est assez abordable pour tout le monde et le tipi peut être réalisé en compagnie des enfants, la deuxième est plus compliquée et s’adresse principalement aux personnes sachant coudre.

Qu’est-ce-qu’un tipi ?

Avant de passer à la réalisation de notre tente d’indien je vous propose d’en apprendre un peu plus sur le tipi, de ses origines à son utilisation en passant par sa conception. Cette tente de forme conique était l’habitat des indiens des plaines d’Amérique du Nord.

Traditionnellement, le tipi est fabriqué à partir de longues perches en bois disposées en cône et fixées entre elles au sommet formant ainsi des plans sur lesquels étaient plaquées des peaux de bisons cousues ensemble pour fermer l’habitation. Trois perches posées au sol de manière à former un triangle équilatéral servent de base à la construction et de support aux autres perches qui y sont reliées par une corde. L’une des peaux est ensuite fixée à une perche qui vient s’insérer entre les autres puis la toile est déroulée autour de la structure. Les autres peaux sont alors cousues entre elles et des broches en bois sont utilisées pour réunir les deux extrémités de l’ensemble afin de pouvoir le démonter et le ranger facilement pour changer de campement. Très ingénieuse, cette construction robuste permet une excellente circulation de l’air grâce à un système de ventilation efficace et une très bonne isolation tout en offrant un grand volume habitable.

Un feu de bois allumé au centre du tipi permet de se chauffer durant la saison froide et de cuisiner tandis que la fumée est évacuée par le haut de l’abri. Pour éviter que la pluie ne pénètre par cette ouverture, une toile est fixée dessous de manière à former un toit intérieur qui va permettre d’évacuer l’eau vers l’extérieur tout en laissant sortir la fumée.

Vous pouvez raconter à vos enfants que le tipi est un abri magique, en contact avec la nature et le monde extérieur, dans lequel il fait frais en été et chaud en hiver : cela contribuera sans aucun doute à renforcer leur émerveillement face à cette cabane géniale qu’ils vous auront aidé à fabriquer !

Une tente enfant fabriquée à l’aide de bandes de tissus

Cet atelier de création d’une tente d’indien à partir de bandes de tissus est la traduction d’un article publié par une blogueuse russe : http://sonya-kot.ru/post319214221/

Pour réaliser ce tipi enfant, il vous faudra :

  • 5 longs bâtons, idéalement des bambous, dont la taille est approximativement comprise entre 160 et 180 cm ;
  • 4 bâtons plus courts dont la taille doit être d’environ 50 à 60 cm ;
  • de la corde ou de la ficelle ;
  • des ciseaux ;
  • des bandes de tissus colorés assez épais. Faire des bandes de 12 à 15 cm de large et de différentes longueurs.

tissus-wigwam

1. Relier ensemble les cinq longs bâtons avec de la corde en les entrelaçant pour former le sommet de la construction.

wigwam-fait-maison

2. Lier, toujours à l’aide de corde, les petits bâtons aux grands de manière à former la base du tipi, comme sur la photo. La structure de notre future tente d’indien est prête.

wigwam-batons

3. Préparer des bandes de tissus dont la longueur varie en fonction de leur emplacement : courtes sur le haut et de plus en plus longues au fur et à mesure que l’on descend vers le bas de la structure.

wigwam-preparation-tissu

4. Commencer à envelopper le châssis, en enroulant chaque bâton dans les bandes de tissu pour qu’elles tiennent bien en place, un peu comme s’il s’agissait de tressage. Enroulez les extrémités des bandes autour des perches pour les fixer puis coupez les bouts qui dépassent ou cachez les à l’intérieur.

fabrication-wigwam

5. Pour décorer l’entrée du wigwam vous pouvez fabriquer une sorte de petit auvent ou d’avant-toit avec une bande de tissu assez large et ondulée par exemple.

wigwam-enfant

Les auteurs de ce tutoriel assurent que la fabrication de cet abri est assez simple et apporte beaucoup de joie aux petits comme aux grands. Et puis le tipi lui-même amusera vos petits indiens toute l’année.

wigwam

Fabrication d’une tente d’indien plus élaborée entre tipi et wigwam

Comme promis je vous propose un autre tutoriel pour fabriquer une tente d’indien pour enfant plus élaborée, à mi-chemin entre le tipi et le wigwam. Ce tutoriel est la traduction de celui de la blogueuse Torie Jayne dont vous trouverez la version originale sur le blog de son auteure à l’adresse suivante : http://toriejayne.com/tutorial/wigwam.

Une tente indien pour enfant entre tipi et wigwam

Cet abri « fait maison » est plus complexe à réaliser que le précédent et nécessite d’avoir de bonne notions de couture et une machine à coudre. Mais si vous vous sentez d’attaque vous ferez à coup sûr le bonheur de vos bout-choux, alors suivez le guide !

J’espère être parvenue à traduire ce tutoriel un peu compliqué (car assez technique en termes de couture) sans trop d’approximations et que vous arriverez à le suivre sans trop de difficultés. Je vous donne le lien d’un petit lexique de couture qui pourra vous être très utile si, comme moi, vous n’êtes pas une spécialiste des termes techniques : Lexique de couture – Madame Choup.

Pour la fabrication de cette tente indienne vous aurez besoin :

  • d’une machine à coudre et de fil de couture universel et résistant (pour tous tissus, même épais) ;
  • d’une toile de coton robuste et durable d’environ 315cm x 140cm (imprimée ou unie selon vos envies) ;
  • des ciseaux à tissus ;
  • 12 œillets de 20mm de diamètre ;
  • un ruban en tissu épais de 15mm de large ;
  • 4 tiges de bambou d’environ 160 à 180cm de long ;
  • des bandes de reliure de tapisserie ;
  • des biais de 10mm de largeur ;
  • un fer à repasser pour l’entoilage.

Étape 1 : dimensions finales au sol de notre wigwam

Dimensions finales au sol du wigwam

Étape 2 : le patron à reproduire sur votre toile

Patron du wigwam à reproduire sur la toile

Reproduisez le patron ci-dessus sur votre toile puis découpez les différents morceaux selon le tracé.

Étape 3 : assemblage des côtés

Assemblage des côtés du wigwam

Positionnez côte à côte les bords droits des deux demi-triangles et cousez-les ensemble en commençant par le sommet avec une marge de couture de 1,5cm en forte tension sur les 30 premiers centimètres. Doublez la couture sur l’envers par sécurité puis continuez à coudre les bords avec une tension de fil plus lâche jusqu’à la fin (ça vous permettra de défaire facilement l’ouverture par la suite).

Étape 4 : ouverture de la couture

Ouverture de la couture au fer

Ouvrez la couture au fer à repasser.

Étape 5 : surpiqûres de chaque côté de la couture

Surpiqûres de chaque côté de l'entrée

A partir d’environ 30 centimètres du sommet du triangle, surpiquez de chaque côté de la couture avec une marge de 1cm. Fermez le haut de ce qui deviendra l’entrée de notre tente avec une ligne de couture.

Étape 6 : entoilage de la face intérieure

Entoilage de la face intérieure

Repassez une pièce d’entoilage rectangulaire sur la face intérieure de l’entrée, juste au-dessus de l’ouverture, à l’endroit où seront placés les œillets. Insérez ensuite les œillets en suivant les indications du fabricant sur l’emballage.

Étape 7 : laçage du haut de l’ouverture

Laçage du haut de l'ouverture

Passez le ruban à l’intérieur des œillets en croisant au centre pour lacer le haut de l’ouverture en finissant par un joli petit nœud pour le côté esthétique.

Étape 8 : assemblage de la face avant et du côté droit

Assemblage du devant et du côté droit

Positionnez bord à bord la face avant et le côté droit puis épinglez une longueur de ruban de 50cm entre les pièces de tissus de sorte qu’il y ait 25cm de ruban sur l’intérieur et 25cm sur l’extérieur à environ 50cm de l’ourlet. Cousez-les ensemble avec une marge de couture d’1cm.

Étape 9 : ouverture de la couture au fer

Ouverture de la couture au fer

Ouvrez cette nouvelle couture au fer à repasser.

Étape 10 : assemblage de la face avant et du côté gauche

Assemblage de la face avant et du côté gauche

Répétez les étapes 8 et 9 pour le côté gauche de l’ouvrage.

Étape 11 : assemblage de la face arrière et des côtés

Assemblage de la face arrière et des côtés

Positionnez bords à bords la face arrière et les côtés puis cousez-les ensemble avec une marge de couture d’1cm.

Étape 12 : ouverture des coutures au fer

Ouverture des coutures au fer

Ouvrez les coutures au fer à repasser.

Étape 13 : placement des œillets pour fixer le sol

Œillets pour la fixation du sol

Repassez une petite pièce d’entoilage rectangulaire en bas de chaque côté et de la face arrière de votre futur wigwam puis insérez-y un œillet au centre à environ 3cm de l’ourlet (vous pourrez ainsi y attacher le sol de la tente pour qu’il tienne en place).

Étape 14 : reliure et renforcement du sommet

Reliure et renforcement du sommet

Reliez le sommet de l’ouvrage avec une bande de reliure de tapissier de 10mm de largeur pour le renforcer.

Étape 15 : réalisation des gaines pour insérer les bambous

Réalisation des gaines pour les bambous

Repliez le biais large en deux et positionnez-le par-dessus la couture latérale de manière à ce que la marge de couture des côtés soit recouverte par le biais. Cousez le bord du biais ainsi que son extrémité avec le bas de l’ouverture de manière à fermer la gaine qui servira à insérer la tige de bambou par la suite.

Étape 16 : réalisation des gaines pour insérer les bambous

Réalisation des gaines pour les bambous - suite

Réalisation des gaines pour les bambous - 3

Répétez les opérations de l’étape 15 pour les autres côtés de la tente (sauf celui dont l’un des bords n’est pas encore assemblé). Faites une petite ouverture au milieu des biais pour y insérer les rubans destinés à l’ouverture.

Étape 17 : cf. étape 16 (j’ai regroupé entre elles ces étapes similaires)

Étape 18 : aperçu de l’ouvrage à ce stade

Aperçu de la forme du wigwam déplié

Voici à quoi devrait ressembler votre ouvrage à ce stade si vous avez correctement suivi les différentes étapes ci-dessus.

Étape 19 : fermeture du wigwam

Fermeture du wigwam

Positionnez bord à bord le côté non fixé de l’ouvrage et la face arrière puis cousez-les ensemble avec une marge de couture d’1cm.

Étape 20 : confection de la dernière gaine

Confection de la dernière gaine

Nous allons à présent confectionner la gaine qui accueillera la dernière tige de la structure en bambou de notre tente pour enfants (les 3 autres gaines ayant été réalisées aux étapes 15, 16 et 17). Comme pour la réalisation des précédentes, repliez le biais sur lui-même et positionnez-le par-dessus la couture latérale de manière à ce qu’il recouvre entièrement la marge de couture des bords puis cousez-le ainsi. Faites ensuite une petite ligne de couture à l’extrémité basse du biais pour fermer la gaine tout en la fixant au bas du côté.

Étape 21 : insertion des tiges de bambou

Insertion des tiges de bambou

Donnez sa forme définitive à votre tente d’indien en enfilant les 4 tiges de bambou dans les gaines préalablement confectionnées et cousues aux quatre extrémités de l’ouvrage.

Étape 22 : réalisation de l’ouverture de la tente

Réalisation de l'ouverture de la tente

Décousez la couture centrale de la face avant à l’aide d’un découd-vite jusqu’à la ligne de couture perpendiculaire située sous les œillets afin de réaliser l’ouverture de la tente.

Et voilà, votre tipi enfant est terminé et prêt à accueillir vos petits bouts de chou et leurs amis pour jouer aux indiens !

Pour finir, voici quelques exemples de wigwams installés dans la maison.

Wigwam monde magique

Exemples de wigwams

Wigwam enfant

Wigwam décoré

Wigwam dans la maison

Le wigwam comme objet déco

Tente d'indien dans une chambre d'enfant

Wigwam original

Enfin, si vous n’aimez pas bricoler et que la couture n’est pas vraiment votre truc, vous pourrez acheter un tipi enfant ou une tente d’indien déjà prête ! Vous en trouverez ci-dessous une petite sélection très sympa pour tous les budgets :

Les tentes pour enfants sur BambinsDeco.com.

Et pour ceux qui manquent de place à la maison, il existe d’ingénieux lits enfants qui intègrent un wigwam comme, par exemple, ces deux modèles proposés sur BambinsDeco.com :

Lit tente 90×190 de Mathy by Bols ;

Lit mezzanine Cometa Tipi de la marque Asoral.

Et bien sûr, le lit mezzanine évolutif et transformable de ZineZoé peut également devenir une tente d’indien de type wigwam en y ajoutant simplement des rideaux pour fermer la structure : le lit cabane TrapèZe de ZineZoé.

Vous aimerez peut-être aussi :