L’enfant apprend dans le mouvement, la joie et la liberté.

« L’enfant, être humain libre, peut nous enseigner, à nous et à la société, l’ordre, le calme, la discipline et l’harmonie, quand nous l’aidons, l’amour fleurit, un amour dont nous avons le plus grand besoin pour unir tous les hommes et créer une vie heureuse. » Maria Montessori

Maria Montessori, créatrice de la méthode du même nom

La méthode de Maria Montessori, dite « Méthode Montessori« , est la méthode d’apprentissage et de développement précoce la plus connue dans le monde. Cette femme-médecin italienne, qui a consacré toute sa vie à l’éducation des enfants, à leur développement physique et spirituel, disait qu’entre la naissance et l’âge de 6 ans environ l’enfant apprend plus qu’un jeune adulte au cours de sa vie universitaire. Il apprend sans contrainte, dans le mouvement, la joie et la liberté.

 

Différentes zones sensorielles dans la chambre d’enfant

La plupart des jouets actuels destinés aux enfants en bas âge font appel à plusieurs sens en même temps. Or les spécialistes de la méthode Montessori pensent que, pour l’éveil des nourrissons, il est essentiel de bien différencier les sensations en créant, dans la chambre bébé, différentes zones sensorielles.

Une chambre enfant aménagée façon Montessori

Les adeptes des méthodes de Maria Montessori conseillent d’utiliser, dans la chambre d’enfant, différents objets qui contribueront chacun au développement de l’un des organes sensoriels. Ainsi, le petit va pouvoir étudier l’univers qui l’entoure en regardant, touchant, écoutant, sentant, goûtant. Il s’agit d’une méthode d’apprentissage kinesthésique, basée sur les sens. Voilà pourquoi, en aménageant et en décorant sa première chambre, il est bon d’utiliser toutes les textures possibles : rude, lisse, doux, en relief, en peluche…

Contrairement à certaines méthodes ou idées reçues préconisant de privilégier des couleurs calmes, pastels dans une chambre de bébé, Maria Montessori pense que les nouveau-nés perçoivent mieux les couleurs vives et contrastées, les lignes nettes. Par exemple, si vous y prêtez attention vous devriez constater que les bébés sont fascinés par les visages et ils peuvent les observer pendant des heures : c’est pour cette raison qu’ils aiment tant caresser notre nez ou nos oreilles quand on les tient dans nos bras. Les spécialistes de la méthode Montessori conseillent d’accrocher de grands portraits sur les murs de la chambre ainsi que des guirlandes munies de bouts de tissus très colorés que l’enfant pourra observer au cours des premiers mois de sa vie. Et si vous ne souhaitez pas faire de trous dans vos murs (ce qui peut poser problème lorsque l’on est en location par exemple), je vous avais présenté une excellente alternative qui ne laisse aucune trace lors d’un précédent article : les stickers repositionnables !

Chambre aménagée d'après la méthode Montessori

Des objets d’éveil à faire soi-même

Les parents peuvent fabriquer eux-mêmes, avec les moyens du bord, quasiment tous les objets d’éveil entrant dans la décoration d’une chambre enfant. Par exemple, il est très facile de confectionner une sorte de moufle cousue avec différents types de tissus sur l’envers et l’endroit. Ainsi, en caressant la peau du bébé avec, vous verrez qu’il sera content au contact de la face douce ou, au contraire, qu’il fera la moue, ou peut-être même pleurera, si vous choisissez la face rêche de la moufle. Les bébés savent exprimer dès leur plus jeune âge ce qui leur est agréable ou non.

Chambre enfant et éveil

On peut aussi très facilement fabriquer des petits sacs en tissus et les remplir avec toutes les sortes de graines et autres aliments secs : sarrasin, haricots secs, pâtes etc. En général, tous les bébés adorent toucher différentes textures, c’est une découverte à la fois ludique et très bénéfique pour leur développement. Pour stimuler leur sens olfactif, ces petits sacs pourront également être remplis d’herbes aromatiques, d’épices qui dégagent des odeurs très variées etc.

Pour stimuler la vue, le bébé a besoin d’avoir tout autour de lui des objets gais, vifs, colorés qui attirent son attention. Par exemple, dès la naissance, les parents peuvent installer un mobile fixé au-dessus du berceau et auquel seront fixés différents petits jouets en mouvement que le petit curieux essayera d’attraper, le poussant ainsi à faire ses premières tentatives pour se redresser. Le tapis d’éveil a la même fonction : le bébé observe alors les formes et les couleurs, regarde la réflexion de la lumière dans les petits miroirs qui brillent, etc.

Des couleurs dans le lit bébé

C’est également vers l’âge de deux mois environ que toutes sortes de hochets ou de jouets qui se tournent en émettant des sons, qui grincent ou qui couinent trouveront idéalement leur place dans la chambre afin de stimuler l’ouïe du bébé. Plus tard, ils seront remplacés par un petit piano, un xylophone, un tambour ou simplement par une bouteille en plastique vide que l’on aura remplie avec différentes graines qui fait du bruit lorsque l’enfant la secoue… Voilà encore une idée pour fabriquer un jouet d’éveil soi-même à moindre coût !

Instruments de musique pour enfants

Instrument de musique à fabriquer soi-même avec une bouteille vide

Vous vous dites sûrement que tous ces petits objets risquent rapidement d’envahir chaque recoin de la maison ou de l’appartement et vous avez raison ! Mais ce sera justement l’occasion d’apprendre, dès le plus jeune âge, à vos petits humains à mettre un peu d’ordre alors, si vous étiez passé à côté, voilà quelques conseils : ranger les jouets !

Eveil et jeux : stimuler la curiosité

Avec le temps, certaines des idées de Maria Montessori ont été retravaillées, modernisées en tenant compte de la manière dont le monde a évolué et des nouvelles découvertes des chercheurs spécialistes du développement de l’enfant. Mais ceci ne remet pas en question le fait qu’un enfant est toujours curieux, s’intéresse à tout ce qu’il découvre du monde à chaque instant de sa vie et l’analyse, l’étudie à sa façon en jouant. En effet, le jeu est l’approche la plus efficace pour contribuer à éveiller ces petits êtres dès le plus jeune âge, en douceur, sans les brusquer. Guidez-les sans les contraindre en stimulant leur curiosité à l’aide de différents objets (tels que ceux présentés au-dessus) qu’il suffit, dans un premier temps, de mettre simplement à leur disposition pour qu’ils découvrent par eux-mêmes le son, la forme, le toucher, l’odeur et les couleurs de chacun. Laissez à sa disposition toutes sortes de casseroles, de cuillères en bois ou en métal, de boîtes en plastique etc. Faites des petits paniers de découverte (cf. photo ci-dessous) en y mettant des bouts de tissus différents, des pommes de pin, de jolis coquillages (assez gros et sans arrêtes tranchantes) etc. Regardez autour de vous, faites marcher votre imagination et mettez-y tout ce qui peut être analysé et étudié par ses petits doigts en veillant, bien entendu, à ne rien mettre qui puisse être dangereux pour l’enfant (ceci exclue donc, évidemment, les objets coupants, tranchants, trop petits et pouvant être avalés, présentant un risque d’étouffement ou de suffocation comme les sacs en plastique etc.).

Un petit panier de découverte pour bébé

Différents bouts de tissu

Du mobilier adapté

Pour qu’un enfant se sente bien dans sa chambre, celle-ci doit être entièrement aménagée en fonction de lui (pas des parents), tout doit lui être accessible. Les meubles choisis doivent donc être adaptés à son âge et à sa taille tout en offrant une sécurité maximale. Sécurité, simplicité et ergonomie doivent être les maîtres-mots de l’aménagement d’une chambre enfant idéale et les principes de la méthode Montessori sont, là encore, un excellent fil conducteur.

Le mobilier créé par ZineZoé répond parfaitement aux exigences d’un environnement favorisant l’éveil des enfants tout en garantissant une totale sécurité. Évolutifs, les meubles de la collection Vogue s’adaptent au fur et à mesure du développement de l’enfant afin qu’il puisse acquérir de l’autonomie à son rythme, sans entraves et sans risques. Le lit bébé, notamment, a été conçu pour grandir avec votre petit : il suffit d’abaisser le sommier réglable et de retirer les 3 barreaux amovibles pour lui permettre d’apprendre à sortir tout seul de son lit quand il est prêt à le faire (cf. photo ci-dessous).

Voilà également, ci-dessous, des photos de la chambre d’une petite fille de 17 mois que sa maman a aménagée en s’inspirant des idées de Maria Montessori.

Enfin, voilà encore quelques idées complémentaires pour fabriquer des jouets inspirés de la méthode Montessori (pour des enfants âgés de 2 ans et plus) que vous pouvez trouver sur ce blog tenu par une maman américaine (en anglais mais très bien illustré, la plupart des photos parlent d’elles-mêmes) :
50 Montessori Activities for 2 Year Olds

Ci-dessous, quelques exemples en images de quelques unes des 50 activités d’éveil proposées par cette maman blogueuse :

Figurines d'animaux en plastique et vraies photos dans un panier

La photo ci-dessus montre un panier dans lequel on a mis des figurines d’animaux en plastique ainsi que des photos d’eux tels qu’ils existent dans la réalité. L’enfant pourra ainsi comparer les représentations de ces différents animaux et essayer de mettre chaque figurine sur la photo correspondante.

Sucettes colorées fabriquées avec des bâtonnets d'esquimaux et de la feutrine

Pour l’apprentissage des couleurs, vous pouvez fabriquer ces sucettes colorées en vous servant de bâtonnets d’esquimaux qu’il vous suffira de peindre chacun d’une couleur et que vous recouvrirez ensuite d’un morceau de feutre assorti. Votre enfant sera ravi de pouvoir manger une glace de temps en temps et vous n’aurez qu’à collectionner les bâtonnets que vous aurez simplement lavés et fait séché jusqu’à ce que vous en ayez suffisamment sous la main.

Formes et figures géométriques Sachets de thé de toutes les couleurs

 

 

On trouve dans la maison de nombreux objets représentant quasiment toutes les formes géométriques existantes. Le fait qu’il s’agisse d’objets usuels dont on se sert au quotidien est encore plus efficace pour apprendre aux enfants à les identifier et à les distinguer car on peut en profiter pour leur expliquer à quoi ils servent et captiver ainsi leur attention. Par exemple, une boîte de conserve illustrera très bien un cylindre tandis qu’une balle de tennis ou de ping-pong fera une sphère parfaite et ludique à la fois. Pour les cubes, les prismes ou les parallélépipèdes rectangles, vos bambins ont probablement des jeux de construction en plastique ou en bois dont les formes correspondent. Notre environnement quotidien abrite vraiment tout un tas de choses qui, détournées de leur fonction première, peuvent servir de supports d’apprentissage parfaits : on y pense pas forcément sur le coup mais il suffit de prendre le temps d’observer tout autour de soi et de noter les idées qui nous viennent au fur et à mesure de nos découvertes.

pinces-a-linge-tissus

Maria Montessori accordait beaucoup d’attention à l’ordre et à l’organisation dans la chambre d’un enfant : chaque objet doit avoir un emplacement déterminé et il faut qu’il retrouve sa place après chaque utilisation. Ceci contribue à ce que nos petits associent plus facilement les différents objets présents dans leur environnement aux fonctions cognitives qu’ils permettent de stimuler.
Pour aller plus loin, vous trouverez de plus amples informations sur l’auteur de la méthode et sur la méthode elle-même sur ce site :
Étapes de développement naturel chez l’enfant d’après la pédagogie de Maria Montessori